Questions / Réponses

Bailleurs

Pourquoi confier la gestion de votre bien, et pourquoi nous choisir pour le faire ?

Le principal avantage de la gestion locative est de vous décharger de l’ensemble des tâches administratives et réglementaires. Vous pouvez ainsi confier à un professionnel tout ou partie des opérations suivantes :

  • - Mise en publicité de votre logement
  • - Réception des candidats
  • - Sélection du locataire sur dossier constitué
  • - Visite du logement
  • - Rédaction du contrat de bail
  • - Réalisation de l’état des lieux
  • - Garantie d’un logement en parfait état de jouissance pour son locataire et suivi éventuel des travaux
  • - Rédaction des quittances de loyer
  • - Régularisation des charges
  • - Révision du loyer

Votre seule préoccupation restera d’encaisser les loyers, l’encaissement étant d’ailleurs sécurisé par le fait que la gestion locative s’accompagne souvent d’une assurance loyers impayés.

Pour vous assurer une gestion performante et une sérénité totale, nous vous proposons notre mandat de gestion (les honoraires de gestion sont intégralement déductibles des revenus fonciers !)

  • - La publicité de votre bien sur les supports les plus consultés
  • - La recherche de votre locataire, selon des critères rigoureux.
    Bon à savoir : pour les logements neufs, la recherche de votre premier locataire est gratuite.
  • - La rédaction du bail et la réalisation de l’état des lieux.
  • - La gestion complète de votre bien :
    • comptable : quittancement, révision, régularisation des charges,
    • relationnelle : comportement du locataire, suivi des sinistres et des travaux, gestion des contentieux,
    • juridique : actualisation des diagnostics, veille législative.

Notre équipe, constituée de professionnels confirmés et proches de vous, vous garantit conseil et accompagnement sur la meilleure mise en valeur de votre bien.

Comment se passe l'état des lieux ?

Lors de l’entrée dans le logement, un état des lieux d’entrée est réalisé par votre conseiller commercial en présence du locataire, et du propriétaire s’il le souhaite. Pièce par pièce, l’état et tous les défauts éventuels du logement sont annotés. Cet état des lieux sera tout particulièrement utile lors du départ du locataire, afin de pouvoir restituer le juste montant de votre dépôt de garantie.

Lorsque le locataire quitte le logement, de la même manière, un état des lieux de sortie est réalisé, de préférence lorsque les clés sont rendues. A partir de l’état des lieux entrant, un comparatif pièce par pièce est fait afin d’évaluer l’état actuel du logement : état des revêtements, fonctionnement des appareils…tout est passé en revue. A partir de ces observations, le montant des réparations incombant au propriétaire, ainsi que celles incombant au locataire, est déterminé.

Quelles sont les obligations du propriétaire et de locataire ?

Les obligations du propriétaire
  • - Remettre au locataire un logement décent au sens de la loi (art. 6 loi 89-462 du 06/07/89) et dont les caractéristiques respectent les dispositions d'ordre public du décret n°2002-120 du 30/01/2002.
  • - Proposer un logement en bon état d'usage et de réparation
  • - Assurer au locataire un usage paisible du logement
Les obligations du locataire
  • - Payer le loyer et les charges aux termes convenus
  • - User paisiblement du logement, c'est-à-dire respecter le voisinage et respecter la destination du logement inscrite dans le contrat de bai
  • - Assurer le logement contre les risques, au minimum, de dégâts des eaux, d'incendie et d'explosions
  • - Entretenir les lieux et répondre des dégradations et des pertes

Comment se passent les travaux ?

Les travaux incombant au propriétaire

C'est au propriétaire qu'il revient d'effectuer les réparations nécessaires au bon état du logement loué.

    En voici quelques exemples :
  • - Réfection de la toiture ou de l'étanchéité de la terrasse
  • - Remise aux normes d'une installation électrique ou sanitaire
  • - Remplacement de la chaudière, du chauffe-eau, du ballon d'eau chaude, de la chasse d'eau, de la porte du jardin ou du garage... hors d’usage pour cause de vétusté
  • - Remplacement des papiers peints ou moquettes hors d'âge
  • - Réparations liées à des vices de construction ou des malfaçons

Liste non exhaustive.

Les travaux incombant au locataire

Selon l'article 7d de la loi du 6 juillet 1989, le locataire est tenu de prendre à sa charge « l'entretien courant du logement, des équipements, mentionnés au contrat et les menues réparations ainsi que l'ensemble des réparations locatives définies par décret en conseil d'état, sauf si elles sont occasionnées par vétusté, malfaçon, vice de construction, cas fortuit ou force majeure ».

Il s'agit en général des dépenses liées à :
  • - L’entretien des portes, fenêtres et dispositifs d’occultation de la lumière (graissage des gonds, réparation des poignées…)
  • - L'entretien courant des plafonds, murs intérieurs, parquets et autres revêtements du sol
  • - L’entretien des installations électriques et de chauffage (prises murales, minuteries, ramonage, contrat d'entretien de la chaudière...)
  • - La robinetterie (dégorgements, nettoyage des dépôts de calcaire…)
  • - Remplacement d'interrupteur ou de prise de courant, de flotteur de chasse d'eau, de joints de robinet…

Liste non exhaustive.
> Décret 87-712 du 26 août1987

Je souhaite récupérer le logement que j’ai mis en location, quelles sont les conditions ?

Vous devez impérativement informer le locataire de votre décision de reprendre le logement six mois au plus tard avant la fin du bail, par lettre recommandée avec accusé de réception ou acte d’huissier.

De plus, vous devez avoir un motif sérieux pour récupérer votre logement :
  • - Le reprendre pour l’habiter vous-même ou un membre de votre famille (conjoint, concubin, partenaire pacsé, ascendant ou descendant) à titre de résidence principale
  • - Vendre votre logement : dans ce cas, vous devez indiquer le prix de vente, les modalités de paiement et la description de ce que comprend la vente ; le locataire a alors deux mois pour se manifester s’il souhaite acheter. Vous devez invoquer un motif légitime et sérieux de non renouvellement du bail (la jurisprudence considère par exemple comme un motif légitime et sérieux les retards de paiement réguliers et les troubles de voisinage)